Venezuela, les endroits à ne pas manquer

Venezuela, les endroits à ne pas manquer

              Le Venezuela situé dans le nord du continent sud-américain est un pays qui a été gâté par Dame nature. Entre des paysages sauvages et naturels, vous vous perdrez dans la beauté de la jungle, des tépuys ou encore de la côte caraïbe.

               Ce ne sont pas les attraits touristiques qui manquent dans cette ville. Et dans cet article nous avons décidé de vous présenter les endroits les plus attractifs (à notre goût). Ne tardons donc pas et commençons de suite le tour des plus beaux sites du Venezuela, un pays magnifique à plusieurs facettes.

venezuela-voyage

Ressourcez-vous dans les îles de Los Roques

               Situé à 170 km du port de Caracas, Los Roques est un grand archipel composé par de vastes lagunes, d’une cinquantaine d’îles et également une île corallienne entourant un lagon. Tenant la troisième place de barrière de corail du monde grâce à sa diversité, le pays a été proclamé Parc National dans les années 70.

               Vous y retrouver près de 98 % des espèces coralliennes qu’il y a dans le monde et aussi une diversité impressionnante d’espèces animales dont les plus connus sont les pélicans, les hérons et les Flamands roses ou « los canquises ».

               Si ce n’est pas le paradis, ça y ressemble vraiment beaucoup. D’ailleurs, plusieurs touristes s’accordent déjà sur cet avis. Vous serez fasciné par le ciel bleu et ensoleillé qui s’y trouve tout au long de l’année. Les eaux turquoise et les fonds marins feront également le bonheur de tous les passionnés de plongée et les adeptes de sports nautiques.

               Ce site est donc idéal pour pratiquer la plongée sous-marine. Les moins courageux peuvent opter pour une randonnée subaquatique. Équipé uniquement d’un masque et d’un tuba, vous pouvez partir explorer les fonds marins.

Les grandes étendues de Los Llanos

               Au nord du fleuve l’Orénoque, vous retrouverez cette région entre les rivières, les étendues d’herbes et les vastes Savanes. Llanos ou plaines dans le plein sens du mot sont caractérisés par une grande superficie qui couvre près d’un tiers du territoire vénézuélien avec un relief plat.

               Pendant les saisons pluvieuses (entre le mois de mai et le mois de novembre), ses lagunes, ses lacs et ses rivières débordent et inondent ses plaines. Une couleur verte vient illuminer la savane et la végétation est abondante. Les seuls rescapés sont les quelques digues et les quelques terres isolées.

               Si vous avez envie de découvrir les animaux dans toute leur splendeur, allez-y entre le mois de décembre et le mois d’avril qui marquent la période sèche. Ces derniers viendront s’abreuver près des points d’eau, cachés sur les terres brûlées par la chaleur.

               Les passionnés de la nature ne seront pas déçus par cette région. Elle abrite non seulement une flore splendide, mais également une faune époustouflante : oiseaux colorés, reptiles de toutes sortes, jaguars, pumas. La plupart d’entre eux sont très faciles à trouver, car ils sont près des cours d’eau, dans la savane ou dans les bois. Surtout, ne ratez pas les vols d’ibis rouges et de hérons ainsi que le fameux anaconda vert.

               Vous serez aussi conquis par l’ambiance cow-boy et les chansons traditionnelles de cette région.  Durant votre séjour aux Llanos, n’oubliez pas de vivre quelques jours en pleine immersion dans un hato, une sorte de ranch. Et si vous avez envie de contribuer aux tâches de la ferme, ce sera l’occasion de prêter main-forte aux habitants et d’explorer les lieux.

venezuela

À la découverte du parc de Caima

               Ce n’est pas un parc comme les autres. Il est étendu sur une superficie de 3 millions d’hectares et se situe au Sud de l’Orénoque dans l’état de Bolivar. Il se déploie jusqu’aux frontières du Brésil et de la Guyane anglaise. Grâce à l’érosion et le temps, l’ancien relief a disparu pour faire place aux Tepuys. Des monts tabulaires qui sont entourés de savane et de forêts.

               Ce trésor cache un décor unique en son genre, avec d’impressionnantes chutes d’eaux, des roches déchirées, des rivières qui s’agitent dans tous les sens. Voyageurs curieux, c’est le moment idéal pour partir à la découverte d’une terre encore sauvage et préservée.

               Si vous arrivez par les airs, partez à la découverte de la partie occidentale, spécialement la lagune de Canaima et de Salto Angel. Sans aucun doute, le site touristique le plus connu du pays.

               Le parc national de Canaima est également un excellent point de départ pour vos excursions. Bien sûr, le village de Canaima n’a pas vraiment d’intérêt en soi, c’est surtout la lagune et les chutes d’eau ainsi que les tepuys qui attirent l’attention des touristes des quatre coins du monde.

Soyez fasciné par le Delta d’Orénoque

               Le Rio d’Orénoque se ressource près de la frontière brésilienne dans le célèbre massif guyanais. Après une longue route de 2140 km, il termine sa course dans la région du Delta Amacuro avant de se jeter dans l’Océan Atlantique et la mer des Caraïbes.

               Pour la petite histoire, sachez que Orinoco signifie tissu d’eau. Et bien sûr, c’est la meilleure image que l’on puisse donner à un delta. En effet, vous ne devez pas aussi oublier que le Rio Orinoco dont nous avons parlé un peu plus haut est son fleuve principal.

               Ayant 30.000 km² et près d’une cinquantaine d’embouchures principales allant sur 360 km de côte, cet entrelacs de canaux, de rivières et de mangroves est considéré comme l’un des plus grands delta du monde. Les eaux sont bordées par une grande forêt tropicale, ce qui ne laisse apparaître que quelques îlots.

               La faune et la flore de cet endroit fascinant sont presque comparables à celle que vous retrouverez dans le delta du Niger en Afrique. La ville la plus importante de ce delta est Tucupita. Le reste du territoire est composé par une jungle vierge, des fleuves et une vie sauvage.

               Quant à la vie animale, elle est très diversifiée. Vous y retrouverez des jaguars, des pumas, des singes de plusieurs espèces, des loutres, des lamantins ainsi que des dauphins. Tous ses animaux peuplent le delta et peuvent même être observés dans leur habitat naturel. Ce qui est une très grande nouvelle pour ceux qui veulent vraiment voir la nature sauvage des animaux. On peut aussi y voir de très grandes diversités d’oiseaux : en passant par les perroquets, jusqu’aux aras et toucans sans oublier les cormorans, les hérons, les faucons, les colibris et les aigles.

1 Comment

  1. Bonjour, nous programmons de faire un petit circuit au Venezuela. Je serai avec mes enfants et ma femme, j’aimerai donc connaitre des itinéraires à faire en famille si vous en avez. Sinon, merci pour cet article très instructif.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *